Minibulles parle d’Et voilà Atelier !

Un grand merci à Minibulles pour leur article sur les créatrices qui modernisent des vieux meubles vintage !

D’ailleurs tiens, j’en profite pour vous montrer quelques avant/après* :

pupitre machine à coudre  montage petit chevet 1970-BD  Fauteuil gris anthracite  rangement porte art déco - 2

 

Si vous souhaitez faire moderniser un meuble, contactez moi au 514-924-2720, je me ferai un plaisir de vous faire une estimation !

*Le gris, c’est pas obligatoire, c’est juste que c’est ma couleur préférée !

Le conseil déco de la semaine

colle à bois - coulures

 

Aujourd’hui, un petit mot sur l’utilisation de la colle à bois.

Ce produit est conçu pour coller 2 surfaces ensemble, de façon plus ou moins durable en fonction de la colle que vous utilisez.

Quand on veut coller 2 surfaces, on enduit généreusement (j’insiste, c’est important de ne pas laisser de zones où la colle n’est pas assez présente) au moins un des deux côtés, voire les deux, avant de  positionner les 2 surfaces à leur place de contact.

Pour assurer une prise parfaite, il faut penser à exercer une pression sur les surfaces : plus la colle est sous pression, meilleure sera sa tenue. Pour cela, vous pouvez utiliser des objets lourds — ou des serre-joints. (Pour avoir des conseils sur l’utilisation des serre-joints, suivez le lien).

 

Mise en colle sous serres de la nouvelle assise

 

Quand vous collez avec de la colle à bois, préparez toujours un chiffon humide : la colle à bois se nettoie avec de l’eau, le chiffon va nous permettre d’éviter les coulures dues au surplus de colle. Donc on prépare un petit chiffon propre, humide, et on le garde sous la main quand on sert. Dès que la pression va s’exercer sur les deux surfaces, l’excès de colle va ressortir et couler (généralement vers le bas). C’est le moment d’essuyer soigneusement les coulures, et de s’assurer de ne pas en oublier.

Vous pouvez ensuite rincer votre chiffon plein de colle sous le robinet (la colle est un produit à base d’eau), et le garder pour de prochains bricolages.

A vos outils !

Le conseil déco de la semaine

Quand on peint un meuble, un objet ou un mur, se pose la question suivante : que faire de nos pinceaux pleins de peinture entre les couches ? Pareil pour les contenants et autres bacs.

 

outils - etvoilaatelier.com

Voici ce que je vous conseille (c’est ce que je fais dans mon atelier) :

❤ les pinceaux pour la peinture acrylique : vous pouvez les enfermer dans un sachet plastique / ziploc et autre, en prenant bien soin de coller le plastique contre les poils du pinceau pour éviter que la peinture sèche au contact de l’air. Avec de l’acrylique, vous pouvez garder vos pinceaux environ 24h sans qu’ils ne sèchent. Ce qui risque de se passer, c’est que la limite supérieure de la peinture sur les poils sèche plus que les poils mieux imbibés : il suffira de bien frotter pour faire partir tous les résidus d’acrylique.

❤ pour la peinture à la craie faite maison (je n’ai pas utilisé de peinture à la craie dans le commerce, je ne peux donc pas me prononcer): pareil que ci-dessus, mais attention le délai n’est plus le même : la peinture à la craie sèche plus vite (le plâtre absorbant l’eau de la peinture) et elle est plus difficile à enlever que l’acrylique seule. Vous pouvez donc emballer vos pinceaux / rouleaux dans du plastique entre 2 couches, mais assurez-vous de bien nettoyer vos outils à l’eau et au savon quand vous avez terminé votre journée. Sinon, vous risquez d’avoir beaucoup de mal à récupérer vos outils en bon état.

❤ pour le vernis : pas de négociation, les pinceaux / rouleaux imbibés de vernis passent tout de suite sous l’eau, ils sècheront pour la 2è couche (ou vous en prendrez un sec si vous en avez plusieurs). Le vernis sèche très vite, il est conçu pour se fixer sur les matières de façon durable, donc si vous le laissez sécher sur un pinceau c’est foutu ! En plus, de petites particules de vernis sec vont se déposer dans les poils et viendront contaminer votre vernis

❤ pour les contenants : idéalement, couvrez-les entre 2 couches avec du plastique, de façon la plus serrée possible. Mais videz votre peinture à la fin de votre  journée, on ne sait jamais quand on revient et vous risquez de retrouver votre contenant couvert de peinture complètement séchée… Pour le vernis, pas de négociation : on rince immédiatement. Non pas pour le contenant (finalement ce n’est pas forcément grave qu’il soit verni), mais parce que des petites particules de vernis vont commencer à sécher sur les parois et contaminer votre vernis : lors du passage de la couche suivante, vous aurez des petits bidules blanchâtres sur votre surface, pratiquement impossibles à enlever sans abimer votre travail.

Bon bricolage !

Le conseil déco de la semaine

Voici une nouvelle série sur le blog : toutes les semaines, un petit conseil brico / déco pour vous !

Aujourd’hui, on parle de tableau noir.

Tableau noir avec poignée coquille vintage par etvoilaatelier - detail peinture

J’ai expérimenté cette semaine la peinture à tableau noir à base d’eau, c’est super facile à appliquer : pinceau ou rouleau, deux ou 3 couches, on laisse bien sécher entre les couches. De préférence sur une surface lisse, pour que la craie s’y répartisse mieux à l’usage.

Quand la peinture a séché pendant environ 3 jours (pour qu’elle soit bien dure), vous devez préparer la surface avant utilisation : frottez votre tableau avec une craie tenue en longueur sur toute la surface noire, et essuyez. Votre tableau est prêt à être utilisé !

Cuisine, chambre d’enfants, buanderie, salle familiale, il y a tellement d’endroits où on peut en avoir usage…

Petite astuce déco : utilisez une poignée coquille posée à l’envers pour y ranger vos craies, en plus d’être utile ça donne un style bien fini à votre tableau.

Tableau noir avec poignée coquille vintage par etvoilaatelier - detail poignee grand modele  Tableau noir avec poignée coquille vintage par etvoilaatelier - detail poignee modele medium

A la semaine prochaine pour le nouveau conseil déco !

Dans le doute, choisir le foncé !

Dans la rubrique conseils déco du jour, voici une réflexion que je me suis souvent faite et que j’ai envie de partager avec vous aujourd’hui : « dans le doute, choisir le foncé ».

Dans le doute, choisir le foncé  Dans le doute, choisir le foncé ! par etvoilaatelier.com

Quand on choisit un meuble, un coussin, une couleur de peinture, une lampe, il n’est pas toujours évident de trouver la bonne couleur, celle qui se mariera parfaitement avec la décoration de la pièce en lui apportant juste ce qu’il faut de nouveau, mais sans la surcharger. Et c’est parfois encore plus difficile quand on ne part de rien, qu’on repeint entièrement une pièce ou un meuble.

J’ai plusieurs fois été confrontée à ce genre de choix, et j’ai parfois pris la décision d’aller vers le plus clair, qui est souvent le choix le moins risqué. Mais qui dit limiter les risques dit aussi… limiter la personnalité que l’on donne à une pièce. Et j’ai la plupart du temps regretté mon choix.

Je ne parle pas de ce moment où l’on sait très nettement que ce sera écru pour le canapé et c’est sans négociation possible, ou vert d’eau pour les fauteuils : non, je parle du moment où on hésite entre beige et taupe, entre gris clair et gris foncé, entre taupe et chocolat, entre brun et noir. La règle que je me suis fixée, c’est que quand je doute entre deux couleurs, je choisis la plus foncée.

Il se trouve que souvent, pour moi, le plus foncé est aussi le plus élégant, le plus classe, le plus audacieux : vous ne trouvez pas ?

Dans le doute, choisir le foncé ! par etvoilaatelier.com  Dans le doute, choisir le foncé ! par etvoilaatelier.com

Et vous, avez-vous des « règles d’or » en terme de choix de couleurs pour votre déco ?