Le sablage, pas si dur que ça !

Poncer un meuble, à quoi ça sert ?

Un meuble peut se trouver dans différents états : il sort de l’usinage, il a des marques d’usure, il est peint ou vernis et la surface s’écaille, etc. Il peut bien sûr aussi être parfaitement lisse, mais là aussi il a besoin d’être poncé.

Le ponçage va permettre en premier lieu, selon les cas, de supprimer les traces d’usinage ou les marques d’usure et d’aplanir la surface.

Ensuite, il permettra d’uniformiser le grain du bois ou de griffer peinture / vernis suffisamment pour permettre à l’apprêt et à la peinture d’adhérer au meuble.

Avant de peindre, il est donc indispensable de poncer votre meuble.  Selon que le décapage ou les réparations ont laissé des irrégularités, que la surface est déjà peinte ou vernie, cette étape sera à suivre avec plus ou moins  d’exigence.

Bon à savoir :

Les papiers à poncer sont gradués en fonction de la finesse ou rugosité de leur grain. Il faut savoir que le numéro du papier et la finesse du grain sont inversement proportionnels. Plus le chiffre est gros, plus le papier est fin. Du papier 40, 60 ou 80 est très rugueux, il peut laisser des traces sur votre surface. A utiliser pour faire de modifications importantes sur la surface, ou avec un bois très dur.

Les grains 100, 120, 150 sont moyens, ils vous dépanneront dans beaucoup de circonstances.

Les grains 220, 320, 400, 600 sont très fins, ils servent surtout à polir la surface:  plutôt utiles pour poncer entre des couches de vernis ou de teinture par exemple.

Avec quel outil ?

Deux méthodes s’offrent à vous : poncer avec une ponceuse électrique ou poncer à la main.

La ponceuse électrique vous fera gagner du temps, mais risque de laisser des traces si on appuie trop fort sur le patin ou trop longtemps sur la même zone. Pour le choix entre ponceuse orbitale ou classique, vous trouverez plein d’infos sur ce site par exemple : http://www.linternaute.com/bricolage/outillage/ponceuses-electriques/

Le ponçage à la main demande un peu plus de temps, mais permet une finition beaucoup plus précise. Une bonne façon de poncer à la main c’est de fabriquer ou d’acheter un bloc à poncer, et d’enrouler la feuille de papier abrasif dessus, soit en la tenant à la main, soit en la fixant si votre bloc le permet. Vous pouvez aussi utiliser un morceau de bois aux dimensions de votre feuille coupée en 4 pour poncer, si c’est une occupation occasionnelle pour vous et que vous ne voulez pas investir dans un bloc.

Bloc à poncer

Vous pouvez aussi utiliser un grattoir à moulures :  cet outil permet de décaper de nombreuses surfaces , même difficiles à atteindre, grâce à ses lames concave et convexe. Il a aussi 2 lames planes, une petite et une plus longue, qui permettent de gratter des surfaces peu larges.

Mon grattoir a moulures, par etvoilaatelier

Comment on fait ?

Si votre meuble est brut, commencez par poncer avec un grain moyen, 80 ou 100. Effectuez ensuite les passages avec les grains supérieurs : il est important de ne pas sauter d’étapes, 100 , 120, 150. Selon vos attentes, cette étape vaut vraiment le coup.

Si votre meuble est peint, vous pouvez commencer par 100 et passer au 120. On prendra des grains plus fins pour le ponçage entre les couches de peinture, et encore plus fin pour le vernis.

Attention à votre geste : il est important de bien poncer dans le sens du fil du bois. Si l’on se tient perpendiculairement au fil  (par exemple, si on se tient devant un buffet ou une table, et qu’on veut poncer dans la longueur), on risque de faire un geste en arc de cercle et de couper les fibres du bois, ce qui laissera des traces si on teint le meuble ou si on le vernit sans le peindre. La meilleure façon pour s’assurer de bien rester dans le fil du bois, c’est de se placer sur un des côtés du meuble dans le prolongement du fil, et poncer d’avant en arrière, par bandes.

Je sais, poncer paraît fastidieux, mais cette opération ne prend pas tant de temps que ça finalement : compter entre 15 et 30′ pour le premier passage, puis entre 5 et 10′ maximum pour les passages suivants, selon la taille et la complexité de votre meuble (une chaise à barreaux tournés sera plus longue à poncer qu’un petit chevet sans moulures par exemple). Il faudra beaucoup moins de temps pour les passages entre les couches de peinture ou vernis : là, il ne s’agit que de polir légèrement les irrégularités / poils de pinceau / poussières qui sont collés dans sur la surface, et non pas de refaire le ponçage entièrement !

Quand savoir si on a suffisamment poncé un meuble ?

Je sais c’est énervant, mais la réponse est : ça dépend.

A la question « dois-je poncer un meuble peint ou verni jusqu’au bois ? », la réponse est que ça dépend de ce que vous allez faire ensuite avec votre meuble. Si vous voulez le teindre ou le vernir, alors oui.

Si vous voulez le repeindre avec un fini très lisse et net, alors cela dépendra de l’état de la surface de votre meuble. La peinture précédente s’écaille en créant des creux marqués ? alors probablement qu’il va falloir poncer (voire décaper) jusqu’au bois.

Si vous voulez garder le côté rustique du bois qui a vécu, alors vous pouvez poncer votre meuble sans aller au bois. Tout dépend de l’effet que vous cherchez à donner.

Pour la question « quand dois-je m’arrêter ? » : il n’y a pas vraiment de norme. Vous allez passer de la peinture à la craie sur votre meuble ? un bon passage au 100 suffit, la peinture à la craie est suffisamment épaisse pour combler les irrégularités qui pourraient résulter du ponçage. Vous voulez un fini laqué ? Alors on retrousse les manches, et on ne s’arrête que quand la surface est lisse comme une peau de bébé !

Vous pouvez aussi utiliser le ponçage en mode finition : poncez légèrement les arêtes de votre pièce pour créer des traces d’usure pour donner un aspect vieilli/rustique à votre meuble. Plus vous poncez, plus l’effet sera marqué (attention, si vous allez trop loin, il vous faudra repeindre la surface et recommencer la manoeuvre … allez-y progressivement !)

Allez, sur ce, bon courage !

Si vous avez des questions sur le ponçage, contactez-moi !

———————————————————————♥—————————-♥——————————————————–

D’autres articles peuvent vous intéresser :

Comment décaper un meuble

Comment bien préparer son projet de peinture

Advertisements

16 réflexions sur “Le sablage, pas si dur que ça !

    • Bonjour Josée

      Attention au ponçage, ça risque de rayer votre surface ! Pour les traces d’usure, je vous recommanderais de tester d’abord avec de la laine d’acier (selon votre surface, commencez par de la fine voire très fine), et si ça ne suffit pas, alors prendre une laine d’acier un peu plus épaisse.

      SI vous voulez vraiment poncer, commencez avec du papier très fin, genre du 400, puis descendez les grains si vous n’êtes pas satisfaite du résultat.

      J’espère que ça va vous aider à trouver la bonne solution à votre problème !

    • bon courage !
      (et attention de ne pas rayer les poignées : retirez les avant de passer votre laine d’acier, vous les remettrez après avoir fini : c’est la meilleure façon de les protéger !)

  1. Moi, j’ai entrepris le décapage d’un meuble déniché au village des valeurs pour 10$. Il a été peinturé en blanc mais on voyait les noeuds du bois sur le dessus. Je me suis dit qu’il se cachait peut-être quelque chose de très beau en dessous. Cependant, même avec une ponceuse électrique je ne suis arrivée à enlever la peinture qu’en inclinant légèrement le rond rotatoire de l’outil. Et il semble que du vernis se trouve en dessous de la peinture… J’ai un peu peur de passer à travers la tablette quand je décape en mettant de la pression comme ça. Et le bois s’égraine car c’est dur de rester sur la section qui est encore couverte de peinture sans aller donner un ptit coup de ponçage sur le bois découvert. Quand je touche le bois nu, je trouve que ça fait « poudreux ». J’espère que je ne l’ai pas endommagé… Je veux teindre puis vernir le dessus. Le reste sera peint en turquoise ou une sorte de bleu-violet.

    • Bonjour Sophie

      En effet, vous avez raison d’être prudente pour le sablage à la ponceuse électrique : non seulement le fait d’appuyer sur un bord du patin risque d’abimer votre machine, mais ça peut faire des marques sur la surface que vous aurez du mal à enlever ensuite.

      Si la (ou les) couches de peinture sont très épaisses ou très nombreuses, je vous recommande (même si je n’aime pas ça…) de décaper votre meuble au décapant. Vous trouverez mes conseils ici : https://etvoilaatelier.com/conseils-de-pro/conseils-pour-bien-decaper-un-meuble-decapage-chimique-et-manuel/

      Quand à l’aspect du bois nu, après sablage ou décapage, c’est normal qu’il vous paraisse un peu bizarre : il n’est pas encore traité. Quand vous l’aurez teint et verni, il sera doux et soyeux !

      Je donne des cours de perfectionnement pour celles et ceux qui veulent apprendre les bons gestes quand ils retapent un meuble : je reprendrai les cours en Septembre. Restez à l’écoute (ici ou sur ma page Facebook (https://www.facebook.com/etvoila.atelier) si cela vous intéresse !

      Bon courage,
      isabelle

  2. Bonjour,
    Merci pour cet article.
    Attention à bien faire la distinction entre sablage et ponçage !

    Votre article traite du ponçage, quant au sablage (effectué avec une sableuse et un compresseur à air), il faut être très prudent quant à l’utilisation des abrasifs (d’origine végétale, ou carbonate de calcium, ou également billes de verre éventuellement) afin de ne pas altérer le support; plutôt fragile dans le cas du bois.

    Dans l’idéal, l’aérogommage est plus approprié car il permet une variation de la pression avec laquelle l’abrasif est projeté sur le support à décaper (pression inférieure à celle d’un sablage « traditionnel »).

    Pour avoir plus d’informations sur ces nuances, ou faire réaliser ce genre de prestations, je vous invite à consulter le site http://www.sablage47.com

    Voila, en espérant que ces précisions aient pu vous être utiles !

  3. Peintre en décors dans le 91, je suis passionnée pour le relooking de nos vieux meubles ! j’aime la matière du bois, accentuer son veinage souvent camouflé, dommage lorsque l’on traite des bois nobles comme le chêne ! Effectivement j’ai testé différentes méthodes de décapage plus ou moins efficaces et agressives parfois, avant de trouver l’aérogommage ! Utilisée à bon escient, contre vernis, peinture et cire, cette méthode écologique de décapage à sec est géniale. Je confirme ! Même après relooking du meuble en peinture, cette méthode apporte également une qualité supérieure au rendu final. Pour vous rendre compte du rendu et faire le plein d’idées vous pouvez cliquer sur http://www.ateliersrenard.fr

  4. je suis à décaper mes meubles de pin, et malheureusement je me rends compte que le bois utilisé est du bois « tord ». Il y a des parties des meubles qui restent brillantes « yeux de poisson »!!
    que me conseillez-vous?
    Merci de vos conseils.

  5. bonjour,
    je restaure des meubles (dans le finistère ) et souhaiterai acheter une sableuse ou aerogommeuse car parfois le ponçage c’est long…….auriez vous la gentillesse de me conseiller sur le produit que je doit acheter , et quelle microbilles , merci ; sachant que j’ai un compresseur de 50l
    merci encore

    • Bonjour Jean-Yves

      Je vous recommande de poncer à la main (éviter les ponceuses / meules électriques sur une surface qui n’est pas plane), et de commencer avec du 100, puis monter les numéros progressivement. Si le 100 est encore trop fin, s’il n’attaque pas assez, tentez le 80 mais n’appuyez pas trop fort : attention aux rayures !

      Bon bricolage !

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s